25 février 2024
restaurateur de tableaux metier

Devenir restaurateur de tableaux

La restauration de tableaux est l’un des métiers les plus en vogue depuis des années. En effet, le restaurateur de tableaux est chargé de redonner une seconde jeunesse à un objet d’art. Cependant, pour aspirer à ce métier, vous devez suivre une bonne formation et avoir un certain nombre de qualités. Vous désirez en savoir davantage ? Découvrez ici quelques informations sur ce métier.

La mission d’un restaurateur de tableaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Expert dans le secteur de la restauration œuvre art, le restaurateur de tableaux conserve et préserve les biens culturels ayant subi les dommages du temps. Sa mission est de redonner vie à des tableaux abîmés, vieillis ou ternis. Il rend aux tableaux leur aspect initial tout en gardant leur intégrité physique et historique.

Ce professionnel est non seulement un artisan, mais aussi un scientifique et un historien. Vous pouvez consulter le site Missionartetpatrimoine pour connaître toutes les spécificités de ce metier. Ce site est spécialisé dans la conservation et la restauration des oeuvres. À titres$ illustratif, vous avez les peintures sur chevalets, les dorures, les peintures sur bois, entre autres.

Les formations pour devenir restaurateur de tableaux

Pour devenir un restaurateur de tableaux, vous devez suivre des formations adéquates. En effet, plusieurs écoles vous donnent la possibilité de vous former en toute autonomie. Notez que les chantiers privés ne nécessitent pas un niveau spécifique de qualification, mais des compétences solides en matière de restauration de tableaux. Par contre, pour exercer auprès d’un musée ou d’un monument historique en France, vous devez nécessairement faire des etudes de niveau bac + 5. Voici quelques diplômes pour accéder au métier de restaurateur de tableaux :

  • MC entretien des collections du patrimoine;
  • DMA – art de l’habitat;
  • DNA – diplome national d’Art;
  • Diplôme d’école spécialisée (ecole de Condé);
  • Diplôme de restaurateur du patrimoine;
  • Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP);
  • Master CRBC (conservation-restauration des biens culturels).

Par ailleurs, vous avez la possibilité de devenir restaurateur de tableaux en suivant des formations en alternance. Il peut s’agir d’une formation en taille de pierre ou en horlogerie. Sachez que l’École du Louvre propose des cours du soir qui préparent aux concours des metiers de restauration d’œuvre d’art.

Les qualités requises pour devenir restaurateur de tableaux

Pour devenir restaurateur de tableaux, vous devez être tout d’abord passionné par les arts. En effet, les qualités demandées chez un restaurateur de tableaux sont multiples. Cela va au-delà d’une simple maîtrise des techniques de conception ou de réparation. Le restaurateur de tableaux doit avoir une base solide en matière de culture artistique. De plus, il doit connaître l’histoire de son métier, les divers courants artistiques, les techniques ainsi que les matériaux utilisés à chaque période. De cette manière, il met ces différentes connaissances au service de la préservation des biens culturels.

Par ailleurs, le restaurateur de tableaux doit être rigoureux et minutieux. Chacun de ses gestes doit se faire dans le strict respect des techniques de l’époque des tableaux à restaurer. De plus, ce professionnel doit développer la patience au quotidien, car la restauration d’une œuvre d’art peut prendre des semaines ou même des mois. Il devra donc prendre le temps nécessaire afin d’avoir un résultat fidèle. Cela lui permet de ne pas dénaturer ou modifier l’état initial d’un objet.

Le salaire d’un restaurateur de tableaux

Le salaire d’un restaurateur de tableaux dépend de son statut et du chantier à mener. Notez que ce professionnel peut être un indépendant ou un fonctionnaire. En effet, un restaurateur fonctionnaire peut toucher environ 1 600 euros bruts par mois. Ce salaire augmente en fonction de la grille de la fonction publique.

Par ailleurs, il faut retenir qu’un restaurateur indépendant touche approximativement 1 500 euros au début. Par la suite, ce salaire évolue en fonction des travaux. Cela peut aller jusqu’à 4 000 euros bruts par mois.